Synchronisation des règles

Synchronisation des règles

Ça t'est déjà arriver au collège, au lycée, à la fac, au boulot même, de lancer un "franchement, j'en ai marre des règles, ça fait trop mal" à ta meilleure alliée et l'entendre te répondre "t'as tes règles là ? Moi aussi !" ?

Si oui, j'imagine que tu t'es sentie soutenue. Ah, entre femmes qui saignent, on se comprend. Ça nous rappelle qu'on ne traverse pas ces rituels seules, qu'on est toutes "victimes" de la nature et de son plan diabolique de nous faire souffrir. (Si tu ne comprends pas le sarcasme dans ces termes, je t'invite à lire mon article sur pourquoi les règles ne devraient pas faire mal).

Parlons aujourd'hui de la théorie que les femmes peuvent avoir des règles synchronisées si elles passent assez de temps ensemble et/ou si elles sont proches (#meilleuresamiesdumonde).

Si t'es comme moi et que toutes les femmes que tu connais bien sont sous contraceptions hormonales, alors dommage, on ne peut pas utiliser nos propres vie pour tester cette théorie. Les saignements qui arrivent alors sont artificielles, programmées par la manipulation de la pilule, ou du stérilet hormonal, ou de l'implant, etc. C'est pour ça que parfois ils n'arrivent pas du tout !

Alors, pourquoi penser que l'on peut se synchroniser ?

Il n'est pas faux de dire que les amies et les colocataires ont statistiquement plus de chance de vivre des expériences similaires : moments de joie, de stress, alimentation similaire, etc. Cela a en effet un grand impact sur nos cycles. Mais nous restons toutes différentes, donc même si un gros examen survenait dans la vie de deux meilleures potes, l'une pourrait stresser à en perdre ses cheveux alors que l'autre se sentirait comme d'habitude. Dans la même optique, une alimentation riche en légumes devrait avoir un bon impact chez deux femmes, mais la quantité requise pour un équilibrage hormonal varie en fonction de la personne.

D'après ce que je lis, il n'y a pas de synchronisation possible entre deux personnes menstruées. Il y a des coincidences, certes, mais c'est tout. Certains témoignages parlent d'utérus alpha qui entraineraient d'autres utérus à l'imiter, mais je vois mal comment ça marche, puisqu'il faut bien ovuler avant de saigner. C'est pas comme si ton utérus faisait sa vie puis, en voyant que celui de ta cop's saigne, se dit "oh merde, Claudette, faut se bouger ! Je veux faire pareil qu'elle, okay ? Comment ça, on est pas prêtes ? On s'en fou, balance tout !"

Alors pourquoi vouloir croire à la synchronisation des règles entre amies?

Une hypothèse sort des années 70. Le féminisme est alors en plein fouet et les femmes se révoltent contre l'oppression, symbolisée par le mâle dominant. Pendant ces années, une théorie nait que la synchronisation des règles permettrait de tisser un lien entre les femmes. En effet, d'après cette théorie, si elles sont toutes fertiles au même moment, le mâle dominant ne pourra pas toutes les manipuler à la fois et se reproduire avec chacune pendant un même cycle. Il devra en choisir qu'une seule. C'est sans doute ce message de femmes unies versus le mâle dominant qui plaisait ! En gros, d'après ce que je comprends, le mâle a en théorie moins de liberté sexuelle car une fois qu'il a fait le choix de se procréer avec une femme, les autres femmes ne voudront pas de lui, car leurs propres fenêtres de fertilité seront aussi fermées.

Tu trouves cette théorie un peu tiré par les cheveux ? Moi aussi j'ai du mal à l'accepter. Elle arrive à créer un malaise entre la femme et l'homme et implique en plus une compétition perpétuelle entre les femmes pour l'attention du "mâle dominant." Ou peut-être que j'ai mal compris la théorie haussement des épaules ?

De façon générale, c'est la science des pheromones qui président dans les théories que je lis par rapport à la synchronisation des cycles. Mais je souhaiterais en proposer une autre, plus psychologique : et si on était naturellement plus attirées par les femmes qui en sont au même moment du cycle que nous ?

Bien sûr, cette attirance n'existe pas lorsque l'on est sous contraception hormonale. Tout comme celle entre un homme et une femme (si si, je t'assure). Dur de connaître l'ampleur de vérité sur ces femmes là, du coup.

Alors, dans ma théorie toute mignonne et vide d'études, pourquoi est-ce qu'on serait plus attirée par les femmes qui en sont au même stade cyclique que nous ?

Parce que ça peut créer des liens ! Si on vit les mêmes symptômes, on se sent entendues et soutenues. On partage l'expérience. Et si on tombe enceinte en même temps, on est encore plus connectées. L'union fait la force, non ? Et il faut beaucoup de force pour vivre pour et avec des enfants !

Tout ça n'est que de la théorie. À mon avis, on est encore très loin de prouver qu'il y a possibilité pour un cycle féminin d'en influencer un autre, mais je reste ouverte à toute discussion sur ce sujet!


D'autres articles

Mes débuts, en histoire...

Pourquoi j'ai arrêté la pilule

La lune et le cycle

Kit survie des règles

Ma pilule et ma libido

Mes règles en vacances

Mon cycle et ma monitrice

Comment pratiquer la symptothermie ?

Quand commencer la symptothermie ?