Mon cycle et mon soutien

Mon cycle et mon soutien

"C'est moi qui le fait pour ce cycle !"

Une des raisons pour laquelle j'aime utiliser la symptothermie en mode contraception est que la charge mentale et physique est partagée avec Bastien (prénom changé pour le blog). D'accord, elle n'est peut-être pas partagée 50/50, mais sous pilule il n'y avait aucun partage. Niet.

Aujourd'hui, nous sommes tous les deux au courant de notre taux de fertilité pendant mon cycle. Bastien sait qu'il est fertile tous les jours et que moi seulement quelques jours. On doit donc prendre en compte ces jours où je suis aussi fertile, car fertile + fertile = conception possible !

On est donc tous les deux vigilants pendant ma phase de fertilité. Des conversations apparaissent : abstinence ou méthodes barrières ? on essaie les rapports sans pénétration pénis/vagin (aussi appelé "outercourse") ? si on prend un risque, on comprend les conséquences potentielles ? on est d'accord sur comment gérer un accident ? est-ce que ça vaut donc la peine de prendre ce risque ?

C'est facile de tomber dans la frustration. On en veut à la femme de ne pas pouvoir confirmer son ovulation, ou de faire plusieurs tentatives d'ovulations (donc avoir plusieurs fois la fenêtre de fertilité qui s'ouvre mais qui ne se ferme pas), ou de dire non alors qu'il est évident qu'elle aussi, elle brûle de désir (hello libido, merci aux oestrogènes !). Et pourtant, n'oublions pas que c'est grâce à cette fenêtre de fertilité que l'on sait quand on peut et quand on ne peut pas tomber enceinte ! L'homme, lui, est un risque chaque jour, depuis la puberté jusqu'à la mort, donc si on attendait qu'il ferme sa fenêtre de fertilité naturellement, on serait mal partis !

Le compagnon, soutien number 1 !

J'adore suivre mon cycle. J'adore noter dans mon cyclogramme mes sensations, observations, températures, voir la courbe se dessiner et ma fertilité augmenter. Mais j'avais une idée qui me trottait dans la tête pendant un mois...

Il y a quelques temps, j'ai fait une story via Instagram à propos de mon avis sur les applications de suivi de cycle. Ma conclusion : si tu sais parfaitement bien remplir ton cyclogramme digital, il n'y a pas de raison que ton application ne puisse pas calculer la fin de ta fenêtre de fertilité.

Mais, voilà, sais-tu bien remplir ton cyclogramme ?

J'ai donc terminé cette story and me disant qu'un jour je testerais ce genre d'application, pour voir. Et je me suis rendue compte que, au lieu de me tourner vers la technologie digitale pour suivre mon cycle, je pouvais me tourner vers la technologie masculine qu'est Bastien !

Bastien a tout de suite apprécié l'idée. "Du coup, je ne fais que noter ce que tu me dis, hein?" Oui, il ne peut rien remplir tout seul. C'est à lui de me demander "t'as eu des sensations ?" ou "t'as vu de la glaire aujourd'hui ? Elle était comment ?" et de noter mes températures, mais ça reste à moi de prendre ma température et de m'observer tout au long de la journée. Je lui dis, il note, et je ne regarde pas le cyclogramme avant qu'il ne me dise "c'est bon, t'as ovulé !"

(Parce que, oui, c'est pas parce qu'il me le dit que je vais tout de suite le croire. Je ne peux pas m'empêcher de vérifier !)

Nous voilà donc le jour J. "L'ovulation est confirmée, tu peux regarder si tu veux," me dit timidement Bastien. Je découvre donc un cycle assez spectaculaire, avec des températures très stables (même en période folliculaire, une rareté chez moi !), une glaire qui évolue joliment jusqu'à l'ovulation, et le début du plateau haut des températures. Cerise sur le gâteau : mon ovulation est un peu plus tôt que d'habitude ! Vu que j'ai des cycles plutôt longs, je vois ça comme une victoire.

Alors, il a appris quoi, Bastien ?

Ce cycle était vraiment basé sur la confiance. Bastien me faisait confiance sur ce que je lui disais, et moi je lui faisais confiance de bien remplir (avec les bons symboles et les arrondis de températures) et d'avoir compris notre méthode naturelle de contraception pour valider correctement mon ovulation.

Il a beaucoup aimé voir l'évolution de mon cycle au jour le jour et l'aperçu global. Avoir ce pouvoir de clarté l'a aidé à prendre conscience de comment fonctionne la symptothermie en mode connaissance de soi et pas seulement en tant que contraception.

Il était aussi très heureux d'avoir accès à mon cyclogramme alors que moi, je n'avais pas le droit de regarder ! Ça lui a permis de s'investir dans la méthode sans se dire que "de toute façon, Anaïs vérifiera."

Et moi, qu'est-ce que ça m'a apporté ?

On ne va pas se mentir, je pensais toujours à mon cyclogramme. Chaque soir/lendemain matin j'avais en tête les infos du jour/de la veille. Et j'attendais qu'il me pose les questions. Souvent il me demandait trop tôt (vers 16h), une erreur que commet pas mal de débutants. C'est pour ça que je préfère indiquer certaines informations le lendemain (surtout en phase dites infertiles, car on n'est jamais à l'abri d'un petit peu de glaire en fin de soirée !).

Au fur et à mesure du cycle j'ai compris qu'il était investi, et le fait qu'on avait le cyclogramme en évidence (caché sous un classeur vert) voulait dire qu'on n'a jamais oublié de noter mes observations. J'ai vraiment senti que la charge était partagée, même si j'avais souvent envie de vérifier l'avancement !

J'ai pu aussi apprendre à me fier encore plus à mes sensations et observations de glaire. Vu que je ne voyais jamais ma température, c'était le moment idéal de me concentrer sur cet aspect et gagner en confiance.

À refaire ?

Oui, mais pas tout de suite. Mon cyclogramme m'a manqué, après tout !

Bonus

Non seulement j'ai eu une ovulation un peu plus tôt que d'habitude (ce qui, chez moi, est une bonne nouvelle) mais ma phase lutéale (post-ovulatoire) a été plus longue aussi ! J'ai donc eu un cycle super équilibré, un pur bonheur, quoi !


D'autres articles

Mes débuts, en histoire...

Pourquoi j'ai arrêté la pilule

La base pour l'équilibre hormonal

Ma pilule et ma libido

Ma pilule et ma migraine

Ma pilule et mon entourage

Mon cycle et ma monitrice

Quelle est la contraception la plus naturelle ?

Mon cycle et mon diaphragme

Comment ça marche ?

Comment pratiquer la symptothermie ?

Quand commencer la symptothermie ?