Ma pilule et ma migraine

Ma pilule et ma migraine

Je viens d'une famille de migraineux. Pas étonnant que j'en souffre aussi, d'après le neurologue que j'ai vu.

Quelques examens rapides pour être sûrs qu'il n'y a pas de soucis avec mon cerveau et zou, une ordonnance pour un vasoconstricteur. Comme mon papa !

RV ensuite avec mon gynéco. Docteur, je remarque que j'ai toujours une migraine le premier jour de mes "règles" (saignements d'arrêt de pilule). "Pas de soucis, petite, ça veut dire qu'il y a une chute trop brutale d'oestrogènes. On règle ça avec une prise bonus d'oestrogènes pendant la semaine d'arrêt de pilule, et voilà ! Moins de migraines, et des attaques moins intenses. Alors, heureuse ?"

Pas tout à fait. Parce que, voilà, j'en ai pas seulement pendant mes règles. En fait, j'en ai très souvent, et pas pour des raisons très évidentes. Sensibilité à un aliment ? Possible. Tempérament prône aux migraines ? C'est ce qu'on me dit. En attendant, un gynéco crie horreur en apprenant que je suis sous pilule oestroprogestative et me fait immédiatement changer pour la pilule progestative. Bah oui, apparement "tout le monde" sait qu'il ne faut pas prendre d'oestrogènes de synthèse quand on est migraineux, voyons !

Si t'as lu mon article "Mes Débuts", tu sais que j'ai arrêté la pilule à cause de saignements prolongés et quasi-continus, et non pour des problèmes de migraines. Mais me voilà maintenant à mon troisième cycle post-pilule (plus de 95 jours sans pilule) et je réalise que ça fait au moins 80 jours que je n'ai pas eu de crise de migraine.

Je ne sais pas si vous avez déjà eu des migraines. Malheureusement, il y a de plus en plus de personnes qui en souffrent. Je fais du yoga thérapeutique pour détendre mes cervicales et gérer mon corps face à son environnement (je suis très cérébrale - un autre mot pour sensible ?- donc je dois apprendre à me protéger pour éviter de déclencher une migraine) et j'ai en plus essayé des régimes alimentaires restrictifs pour voir si je faisais une réaction à un aliment (honnêtement j'ai trouvé ça trop difficile à suivre sans diététicien/coach).

Mais, comme d'habitude, c'est quand je ne fais pas attention que les choses se passent. Donc quand j'ai remarqué que j'allais mieux, je me suis demandé quel était le plus gros changement. À votre avis, j'ai trouvé quoi ? Eh oui, l'arrêt de la pilule !

Avant, j'avais des migraines souvent et j'en vomissais. Hors, pendant ma dernière crise (deux semaines environ après l'arrêt de la pilule), j'ai eu certes très mal pendant plusieurs jours, mais j'ai réussi à accomplir mes tâches de la journée et ne pas me retrouver la tête dans les cuvettes. Encore mieux, lorsque j'ai cru en sentir une arriver il y a un mois, j'ai bu un thé au gingembre (du facile fait maison), et la crise n'est jamais arrivée. Vraie aide ou effet placebo, je m'en fou, du moment que ça marche !

Toujours utile que les (mes) chiffres sont là : je suis passée d'environ trois migraines par mois à zéro. Certes, j'ai parfois l'impression d'en avoir une qui se déclenche, mais je ne suis plus en train de prendre de médicaments pour soulager la douleur, et pour le moment une crise n'est jamais arrivée. Alors, je sais que l'arrêt de la pilule n'est pas la réponse pour tout le monde (après tout, je ne pense pas que mon père la prenne, surtout à 60 ans), mais j'ai voulu partager mon expérience avec vous, au cas où ça intéresserait!

Edit - En moyenne, j'ai une crise migraineuse tous les 5 mois.


D'autres articles

Mes débuts, en histoire...

Pourquoi j'ai arrêté la pilule

Kit survie des règles

Synchronisation des règles

Ma pilule et ma libido

Ma pilule et mon entourage

Comment m'observer quand je suis malade ?

Comment ça marche ?

Comment pratiquer la symptothermie ?

Quand commencer la symptothermie ?