Pourquoi j'ai arrêté la pilule

Pourquoi j'ai arrêté la pilule

Si tu me connais, alors tu sais déjà que la raison principale pour laquelle j'ai arrêté la pilule est parce que j'avais très (trop) souvent des saignements alors que je prenais une pilule progestative. Une pilule progestative se prend en continu, on n'est donc pas censée avoir de saignements, sauf si on a oublié un jour de prendre sa pilule à l'heure habituelle.

Il m'est arrivé par le passé d'oublier la pilule. Les saignements étaient comme une punition que mon corps me faisait subir pour ne pas avoir suivi les consignes. Je ne croyais pas mon utérus aussi cruel. Quelque temps après, j'ai saigné sans raison pendant encore plusieurs jours. Bon, mon utérus exagère, qu'est-ce que j'ai fait pour mériter ça ? Puis deux semaines plus tard je recommence à saigner. Okay, je vois, mon utérus me fait passer un message. Apparemment, la subtilité n'est pas son truc, hein. Un mois plus tard, j'arrête la pilule et angoisse à l'idée de saigner encore une fois, d'avoir mon utérus crier "Mais t'es folle ou quoi ? Faut prévenir avant de soudainement arrêter un truc ! Non mais je rêve." Mais... ça n'arrive pas. Mon utérus était complètement paumé, sonné par le fait que je l'avais enfin écouté. Il n'a pas su comment réagir face à ma révolution contre la pilule. Ou peut-être qu'il voulait me montrer qu'il me soutenait dans cette décision. Pas de nouvelles, bonnes nouvelles ?

Toujours utile qu'après l'arrêt, j'ai commencé la lecture et les recherches. J'avais déjà entamé "Taking Charge of Your Fertility" de Toni Weschler, mais on m'avait aussi recommandé "Beyond the Pill" du Dr Jolene Brighton. Et en lisant son livre, panique. Warning: la liste suivante peut faire peur, c'était mon cas en tout cas.  Si tu es sous pilule et que tu comptes le rester, je te conseille de ne pas lire et de plutôt aller en parler à ton/tes médecin/s, si tu le souhaites. Si tu comptes arrêter la pilule, sache que ce livre a aussi pour but de te faire faire une détox en utilisant les produits du médecin (#capitalisme à fond), donc ne te laisse pas désespérer. En tout cas, d’après le livre du Dr Jolene Brighten “Beyond the Pill,” la pilule peut:

  • Créer de la confusion hormonale (règles absentes ou irrégulières, trop abondantes ou trop légères, des "cycles" trop courts, de l’infertilité, des maux de tête);
  • Créer des problèmes digestifs;
  • Être la cause des problèmes de peau et de la perte de cheveux;
  • Être à l’origine des sautes d’humeur;
  • Poser un danger pour la thyroïde, augmenter le risque de développer des caillots sanguins (qui entraîne des AVC), augmenter le risque du cancer du sein, cervical et du foie, augmenter le risque de diabète, augmenter le risque d’attaque cardiaque et entraîner une maladie auto-immune.

On respire un coup. On se rappelle qu'on est vivantes. Ça va aller, je te le promets !*

Après je ne te cache pas que perso ça m'a convaincue d'avoir bien fait d'arrêter la pilule ! Et puis le corps a tant de choses à nous dire, autant l'écouter. Sans compter sur le fait que si un jour je lui demande de faire un bébé, j'aimerais qu'il coopère !

Reste plus qu'à rectifier les carences causées par la pilule et retrouver un équilibre hormonal, tout en évitant une grossesse non désirée... Easy.




*Je me permets de souligner qu'une notice de pilule fait bien plus peur que cette liste ici. Donc avant de critiquer et de m'appeler "anti-pilule", je t'invite à faire tes propres recherches.


D'autres articles

Mes débuts, en histoire...

Pourquoi j'ai arrêté la pilule

Synchronisation des règles

Mes règles en vacances

Comment m'observer quand je suis malade ?

Comment ça marche ?

Comment pratiquer la symptothermie ?

Quand commencer la symptothermie ?